de plage en plage

Non loin de la belle plage d’Aquadulci, nous vous proposons trois brèves promenades à la découverte des bords de mer et des points de vue les plus intéressants des environs. La première, vous pouvez la faire le matin, si vous êtes habitué à vous lever tôt, ou le soir, lorsque revient la fraîcheur. La deuxième part du dernier parking de Su Giudeu, accessible à pied depuis l’hôtel en marchant le long de la plage pendant un quart d’heure, ou en voiture en quelques minutes. Le troisième itinéraire se déroule le long de la route panoramique qui relie l’hôtel au petit port de Teulada et permet de s’arrêter et de se baigner dans les plus belles plages de la Sardaigne.   - À pied vers la Tour de Chia - Le nom Su Giudeu est celui d’un îlot situé au centre de la baie, une vaste formation schisteuse colorée par le maquis méditerranéen ; mais il désigne aussi la plage sur laquelle donne l’hôtel prise dans son ensemble. Depuis Aquadulci vous pouvez arriver facilement à la mer en prenant la passerelle au-dessus de l’étang. Ensuite en allant à gauche, le long de la rive, vous arrivez à une longue plage de sable, confinant à une petite lagune : la plage est dite del Pontile (de l’Appontement) à cause de l’ancien quai d’accostage dont vous reconnaîtrez les ruines. Sur votre gauche, un long remblai de sable a pour frontières deux larges lagunes reliées entre elles, Su Stangioni de su Sali et S’Acqua Ucci, habitats naturels des flamants roses et de nombreuses autres espèces migratoires. Si vous avez décidé de finir votre promenade dans la lumière tardive de l’après-midi, les couleurs chaudes de la plage de Campana vous raviront, au-delà du petit promontoire et de la haute dune qui la séparent de Su Giudeu. Plus loin, une nouvelle étendue de sable dorée vous accueillera, tout aussi extraordinaire, accessible par le Monte Cogoni comme par Sa Colonia. N’abandonnez pas : dépassez les roches qui ferment la plage de Campana et vous serez récompensé par une baignade dans la splendide crique Cala del Morto, cachée derrière le promontoire de Monte Cogoni. Avant de prendre le chemin du retour, vous devriez aussi visiter le Porticciolo (Petit Port), une baie paisible, un demi-cercle presque parfait, délimité par le promontoire de la Tour de Chia et un autre, plus petit, qui le sépare de la petite plage de Su Coldorinu. Depuis celle-ci, il est facile d’accéder à l’îlot du même nom, en traversant une courte langue de sable baignée d’eau limpide : un point de vue vraiment ravissant, dominé par de grandes roches érodées par la mer. Sur l’îlot vous trouverez les restes de la mystérieuse Bithia, l’ancienne cité nuragique, habitée jusqu’à l’époque phénico-punique et romaine : un lieu magique, où vous sentirez avec force la présence du passé enfoui.   - Excursion au phare - Pour accéder à la plage Cala Cipolla, il faut laisser sa voiture dans le dernier parking de Su Giudeu et continuer à pied pour quelques minutes. Vous pouvez aussi arriver au point de départ de cet itinéraire à pied, en suivant la plage de l’hôtel sur votre droite, jusqu’à arriver aux roches qui ferment Su Giudeu : une longue passerelle vous conduira à la sortie où commencera la promenade. Après la petite colline avec son chemin charretier qui traverse le promontoire du Capo Spartivento et arrive au phare, entre maquis méditerranéen et dunes parsemées de pins et de genévriers, s’ouvre une merveilleuse demi-lune de sable clair, léchée par les vagues cristallines. La crique est entourée par le granit des deux promontoires, qui s’étendent vers la mer jusqu’à presque former une piscine naturelle ; elle est bordée d’une mince bande de sable qui s’élargit vers l’arrière pour se fondre dans le maquis dense et les dunes brodées de végétation. De l’eau miroitante émergent quelques rochers qui portent une touche de couleur claire dans l’uniformité de l’azur.   De tous temps abri pour les pêcheurs des environs, la Cala Cipolla est l’endroit idéal pour se réfugier quand le mistral balaie les côtes. Depuis la plage, une brève promenade conduit au phare du Capo Spartivento, en haut, sur les rochers à pic : juste quelques pas dans la fraîcheur du soir et l’on est récompensé par une vue à couper le souffle.   - En voiture vers le petit port de Teulada - Suivre la route panoramique qui mène au Capo Teulada en jouissant de la vue splendide sur les innombrables anses et les falaises surplombant la mer et s’attarder en passant sur les plages éblouissantes est une expérience incontournable, qui laisse une marque indélébile dans la mémoire.   Parmi toutes les étapes possibles le long de ce trajet, l’enchanteresse baie de Perdalonga mérite un arrêt. Sa plage, d’une incroyable blancheur, est accessible en une courte promenade. À sa gauche, en suivant un sentier qui monte dans la végétation, on accède à une autre baie et à une petite plage. La vue depuis le sentier est vraiment ravissante grâce notamment aux couleurs vives de la piscine naturelle située en contrebas. Un peu plus loin on entrevoit une autre plage, fermée par un bosquet de genévriers, où vous pouvez vous arrêter pour une baignade, avant de reprendre votre route. À environ un kilomètre de Perdalonga se trouve la superbe plage de Tuerredda, abritée des vents et très célèbre pour la blancheur de son sable. Face à la plage, un îlot du même nom émerge de la mer turquoise et toujours tranquille. Il sera difficile de quitter cette perle de notre île ! Une fois dépassée Tuerredda, en suivant la route qui mène au petit port de Teulada, vous pourrez voir le Capo Malfatano, Piscinnì et les autres baies et plages, innombrables, qui constellent cette dernière partie de la côte avant l’arrivée à destination. La plage de Portu Tramatzu pour une baignade au coucher du soleil et le petit port de Teulada pour un apéritif avant le dîner concluront comme il faut cette journée inoubliable.

- VOUS POURRIEZ AUSSI AIMER -

tous à bord!

Les côtes de la Sardaigne vues depuis le pont d’une élégante goélette. Un vent frais et une mer des plus transparentes à l’ombre des voiles déployées.

- DÉTAILS -

une après-midi à cheval

Une chevauchée le long de la côte pour revivre le passé d’une île atemporelle: le meilleur moyen pour connaître Chia et ses splendides paysages.

- DÉTAILS -